Métamorphose d'une habitation à Namur

 
Cette maison deux façades, assez typiques des années 60 a retrouvé un nouveau souffle grâce à une rénovation complète.

Elle a été entièrement isolée: murs, sols, châssis, toiture… et est désormais proche du standard passif.

Les pièces existantes souffraient d'un manque de lumière, la cuisine était exigüe, la salle de bain démodée et il manquait des chambres pour la famille nombreuse qui comptait s'y installer.

Les cloisonnements, volumes, ouvertures et le profil de la toiture ont été revus pour remettre cette maison au goût du jour et lui donner plus d'espace intérieur.


Les anciennes zones en briques blanches et rouges correspondaient à des alignements d'autres éléments dans les façades des maisons voisines. Comme des bandeaux en pierre bleues ou des alignements de linteaux qui se prolongeaient de façades en façades. L'idée a donc été conservées mais traitée avec des matériaux plus modernes.

La brique de parement a dû être démontée pour laisser de la place à l'isolant, sans mordre sur le trottoir.

Les vérandas ont été supprimées. Elles obscurcissaient fortement les pièces de vie sans pour autant apporter autre chose dans la maison. Leurs proportions, bien trop étroites, ne permettaient beaucoup d'utilisation de ces espaces, de même que la difficulté de les chauffer en hiver ou la surchauffe de l'été.

Métamorphose d'une habitation

Bureau d'Architectes Desmedt-Purnelle sc sprl

Métamorphose d'une habitation

Bureau d'Architectes Desmedt-Purnelle sc sprl

Métamorphose d'une habitation

Bureau d'Architectes Desmedt-Purnelle sc sprl

Métamorphose d'une habitation

Bureau d'Architectes Desmedt-Purnelle sc sprl

Métamorphose d'une habitation

Bureau d'Architectes Desmedt-Purnelle sc sprl

Métamorphose d'une habitation

Bureau d'Architectes Desmedt-Purnelle sc sprl

Métamorphose d'une habitation à Namur